5 raisons justifiant l’efficacité de l’hippothérapie auprès d’enfants présentant une paralysie cérébrale

5 raisons justifiant l’efficacité de l’hippothérapie auprès d’enfants présentant une paralysie cérébrale

La paralysie cérébrale est la principale cause d’incapacités physiques chez les enfants. En effet, chaque année, 140 enfants obtiennent un diagnostic de paralysie cérébrale au Québec.

 

Les enfants présentant une paralysie cérébrale peuvent éprouver des problèmes de développement moteur dès leur jeune âge, souvent accompagnés d’épilepsie, de troubles d’apprentissage et du langage et/ou d’une déficience auditive ou visuelle. Toutefois, le profil de chaque enfant est très différent. Ainsi, certains enfants auront peu de manifestations, tandis que d’autres auront des atteintes motrices, cognitives et langagières importantes.

 

L’utilisation du cheval comme stratégie d’intervention peut être très efficace pour ces enfants. De plus en plus reconnue et validée par la littérature, l’hippothérapie ou encore l’ergothérapie, la physiothérapie ou l’orthophonie assistée par le cheval peut grandement aider un enfant atteint de paralysie cérébrale, et ce, dès l’âge de quelques mois.

 

Pourquoi choisir l’hippothérapie ?

 

1-     Le cheval offre des stimulations neuromotrices « typiques » (c’est à dire des informations motrices et neurologiques) très similaires aux sensations neuromotrices expérimentées lors de la marche, du maintien de la posture assise, du déplacement à 4 pattes, etc. facilitant le développement et la réorganisation des mouvements atypiques créés par la paralysie cérébrale;

2- Pour les enfants, le mouvement du cheval représente une expérience nouvelle permettant le développement de stratégies de mouvement à l’extérieur de leurs patrons atypiques de mouvement habituels (mouvements spastiques et incoordonnés, etc.). De plus, le mouvement du cheval permet de corriger les patrons de mouvements anormaux (spasticité, réflexes non intégrés, mouvements compensatoires, etc.);

3- Le cheval offre une surface dynamique de travail répétitive, prévisible et symétrique sur laquelle l’enfant peut développer son contrôle postural et son équilibre, puis sa motricité fine et son langage;

4- La chaleur du cheval et son mouvement fluide et cadencé contribuent à normaliser le tonus (améliorer le tonus au tronc, diminuer la spasticité aux membres inférieurs, etc.);

5- La motivation de l’enfant qui se trouve à cheval lui permet de travailler de façon plus soutenue qu’en salle. De plus, il a été validé qu’un cheval transmet 13 600 stimulations neuromotrices à l’heure. C’est plus qu’un intervenant ne pourra jamais offrir pendant une séance d’ergo ou de physio en salle.

 

Débuter les interventions en bas âge!

 

Les enfants peuvent être suivis dès l’âge de 8 mois. En effet, au cours des dernières années, les programmes d’intervention précoce ont connu une popularité croissante, entre autres, en raison des connaissances récemment acquises sur la plasticité cérébrale. Ce phénomène qui permet un remodelage fonctionnel et architectural du cerveau, est particulièrement actif en bas âge. Chez l’enfant présentant des troubles du mouvement (paralysie cérébrale, etc.), les bienfaits de l’intervention précoce viennent de la réceptivité du jeune bébé aux stimulations offertes, alors qu’il est en plein développement. L’intervention dès le plus jeune âge favorise l’apparition de mouvements plus harmonieux et donc une plus grande autonomie.

 

 

*** Il importe de savoir que ces bienfaits sont reliés à des séances en présence d’un professionnel de la santé (ergothérapeute, physiothérapeute, orthophoniste) spécifiquement formé à l’utilisation du cheval et non pas pour des séances d’équithérapie ou d’équitation thérapeutique.

Pour obtenir ces bienfaits et résultats, le professionnel devra faire une évaluation approfondie de la condition de l’enfant, choisir le cheval avec la démarche et la conformation qui répondra à ses besoins spécifiques et graduer les exercices en fonction des réponses neuromotrices de l’enfant. Les services offerts avec le cheval, sans la présence d’un professionnel de la santé n’auront pas les mêmes effets. Par ailleurs, certains enjeux cliniques pouvant nuire au développement de l’enfant présentant une paralysie cérébrale ont été documentés  dans la littérature scientifique pour les séances qui ne  sont pas offertes par un professionnel de la santé.

 

Vous souhaitez en savoir plus? Consultez la page hippothérapie de notre site web. Vous souhaitez prendre rendez-vous? Remplissez une demande en ligne. Nos services sont offerts été comme hiver, beau temps, mauvais temps!

 

Retour au blogue

Lisez aussi :

Pourquoi la monte en tandem est si efficace?

Autisme et interventions avec le cheval: 6 raisons justifiant le choix de cette modalité de réadaptation

Les 8 éléments essentiels à savoir sur l’hippothérapie!!