facebook

bell & ross replica watches fake jaeger lecoultre for sale

Une pilule une petite granule

Visionnez le reportage sur la paralysie cérébrale dans lequel il est question d’hippothérapie. Ce reportage a été diffusé sur les ondes de Télé-Québec à l’émission Une Pilule une petite granule le 24 novembre 2011.

http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=916

Tiré du site de Télé-Québec:

« Atteinte de paralysie cérébrale, la petite Rosalie adore monter à cheval. Et bonne nouvelle : c’est une activité qui lui procure le plus grand bien. En effet, depuis 4 ans, elle suit des séances d’hippothérapie avec l’ergothérapeute Carolyne Mainville, ce qui lui a permis d’acquérir beaucoup de force au niveau du tronc et d’améliorer l’étirement de ses membres inférieurs.

 

L’hippothérapie est une modalité de traitement réservée aux ergothérapeutes, physiothérapeutes et orthophonistes qui utilisent le cheval dans le cadre de leurs traitements réguliers de réadaptation. «L’hippothérapie s’adresse à une clientèle assez large, explique Carolyne Mainville, mais la littérature scientifique en reconnaît les bienfaits surtout pour la paralysie cérébrale.»

 

À son arrivée au ranch, Rosalie commence sa séance dans une salle de traitement où Carolyne l’aide à bien s’étirer et lui offre différentes formes de stimulation sensorielle. Par la suite, la petite est prête à aller à la rencontre de son cheval qu’elle peut brosser ou préparer avec l’aide de Carolyne. Il s’agit d’une activité qui peut être bénéfique d’un point de vue thérapeutique pour améliorer le contrôle des membres supérieurs. Vient ensuite la pièce maîtresse de la séance : Rosalie monte sur le cheval, entourée de Carolyne et de deux autres personnes, période au cours de laquelle la petite cavalière va chevaucher son cheval pour une durée de 30 à 45 minutes.

 

S’il est clair que l’hippothérapie est une activité extrêmement motivante pour les enfants, le cheval procure d’autres bénéfices thérapeutiques très précis, explique Carolyne Mainville. Son pas fluide et cadencé permet notamment d’induire environ 10 000 impulsions à l’heure au bassin du cavalier, ce qui se traduit par 10 000 inputs neuromoteurs transmis au cerveau au cours de la séance d’hippothérapie. «Ces inputs neuromoteurs sont très importants au niveau de l’amélioration de la condition biomécanique et du patron de marche», explique Carolyne Mainville. »

http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=916

 

 

 

L’hippothérapie : la thérapie sourire

Vous arrive-t-il souvent de voir un enfant faire des efforts physiques immenses avec un large sourire aux lèvres? C’est pourtant ainsi qu’Arielle (3 ans) et Jasmine (3 ans), respectivement touchées par la paralysie cérébrale et un retard de développement, abordent chaque semaine leur séance d’hippothérapie. L’équipe d’Hinnovic s’est entretenue avec François Neveu, le père d’Arielle, et Julie Benoit, la mère de Jasmine, elle-même ergothérapeute. Ils nous expliquent pourquoi ils se sont tournés vers l’hippothérapie et comment cette dernière a changé leur vie et celle de leur enfant

http://www.hinnovic.org/lhippotherapie-la-therapie-sourire/langswitch_lang/fr/

Qu’est-ce que l’hippothérapie ? Entrevue avec Carolyne Mainville

Nous avons eu la chance de rencontrer la très professionnelle équipe de Hinnovic qui a réalisé deux très beaux reportages sur l’hippothérapie. Il nous fait plaisir de vous les faire découvrir.

Merci à Pascale Lehoux, Myriam Hivon et Patrick Vachon!

http://www.hinnovic.org/quest-ce-que-lhippotherapie-entrevue-avec-carolyne-mainville/

Une personne chère souffre de paralysie cérébrale, de retard de développement, d’autisme, de trisomie 21 ou encore rencontre des problèmes sérieux de motricité globale? Vous pourriez vouloir en apprendre davantage sur l’hippothérapie, une stratégie de réadaptation qui se base sur le mouvement tridimensionnel du cheval pour améliorer les fonctions neuromotrices et certains processus sensoriels. Dans cette entrevue, Carolyne Mainville, ergothérapeute et thérapeute reconnue et accréditée par l’American Hippotherapy Association (AHA), explique les fondements, les bienfaits, mais aussi les limites de cette thérapie encore peu connue au Québec

Reportage à la radio de Radio-Canada

L’hippothérapie : le cheval comme outil de réadaptation

Catherine Pépin, journaliste à l’émission L’après-midi porte conseil est venue nous visiter. Nous vous invitons à écouter le reportage qui a passé sur les ondes de Radio-Canada le 30 mars 2011

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2011/CBF/LapresmidiPorteConseil201103301409_2.asx