La classe semi-flexible, vous connaissez?

La classe semi-flexible, vous connaissez?

Le concept de classe flexible est de plus en plus répandu au Québec et les écoles ne l’ayant pas encore adopté sont nombreuses à se poser des questions. Est-ce que la classe flexible est une mode? Est-ce que cela fonctionne vraiment? Dois-je avoir une classe flexible sous format “pinterest” ?

 

La classe flexible repose sur différents concepts, notamment celui de réduire l’inactivité chez les jeunes. Il est en effet démontré qu’il y a actuellement une augmentation de l’inactivité chez les jeunes dès l’âge de huit ans alors que l’école, les devoirs et les technologies commencent à prendre une place importante dans leur vie. Ainsi, bien que les impacts positifs de l’activité physique soient depuis longtemps dans la littérature scientifique, l’école semble demeurer passive et sédentaire.

 

La classe flexible permet avant tout de donner la liberté à l’élève de choisir la position dans laquelle il va écouter, apprendre, travailler, etc. Ainsi, la classe flexible lui permettra de travailler dans différentes positions tout au long de sa journée: couché au sol, debout à une table haute, sur un tabouret permettant de bouger, à genoux, assis sur un ballon, etc. L’objectif est de permettre à l’élève de développer ses capacités d’autorégulation (sensorielle et émotionnelle) afin de mieux gérer ses comportements, son attention et ses apprentissages. De plus, ce type de classe sollicitera la motivation interne de l’élève, élément essentiel aux apprentissages.  

 

La décision de passer à une classe en type flexible nécessite de se pencher sur différentes questions:

  • Est-ce que je connais les bienfaits et les limites de l’aménagement flexible, en termes d’impact sur le développement moteur global et moteur fin?
  • Est-ce que je comprends en quoi l’aménagement flexible aidera mes élèves à se réguler d’un point de vue sensoriel?
  • Est-ce que je connais le mode d’utilisation des différents types d’équipements et d’assises (tabourets oscillants, coussins de positionnement, bandes rebonds, etc.)?
  • Etc.

 

Il importe également de considérer les éléments suivants:

  • Est-ce que j’ai la possibilité de sortir tous les pupitres/tables de ma classe?
  • Est-ce que les autres classes de l’école feront également le changement? Si non, comment réagiront mes élèves lorsqu’ils passeront d’une classe flexible à une classe traditionnelle?
  • Quel espace est disponible pour créer des îlots?
  • Quel est mon budget?
  • Etc.

 

Notre expérience nous démontre que peu de formation sont offertes aux enseignants afin de leur permettre de faire un choix éclairé en regard de l’aménagement flexible et de mener à bien la transformation. Par ailleurs,  le budget pour effectuer ce type de modification est très limité dans les écoles. Notons aussi, la difficulté, voire l’impossibilité, de sortir tous les pupitres et tables de la classe. Enfin, puisque la majorité des écoles québécoises n’a pas pris le virage complètement flexible, les élèves évoluent, selon leurs niveaux, dans des classes en partie flexibles (c’est-à-dire comprenant certaines stations permettant le travail dans des positions alternatives et des bureaux traditionnels), totalement flexibles ou encore traditionnelles. L’élève qui passe d’une classe flexible à une classe traditionnelle pourra ainsi présenter des difficultés à se réadapter à un environnement de travail ne permettant pas le mouvement et l’autorégulation.

 

C’est pourquoi, les ergothérapeutes de notre équipe discutent souvent de l’option de la classe semi-flexible!

Selon nous, la classe semi-flexible est un compromis entre la classe flexible et la classe traditionnelle. Cette classe comporte des pupitres/tables avec des chaises (environnement de travail traditionnel) de même que des îlots flexibles. La classe comporte tout de même plus de places assises que d’élèves, ce qui leur permet de changer de places selon leurs besoins. Ainsi, au cours d’une semaine, les élèves peuvent expérimenter le travail dans des espaces “flexibles” leur permettant de répondre à leurs besoins et de développer leurs capacités d’autorégulation et maintiennent aussi leur habitude de travailler, écouter, étudier, à un poste de travail traditionnel (pupitre et chaise).  

 

Les avantages de la classe semi-flexible:

  • Permet de conserver un environnement traditionnel pour les élèves ayant des besoins à ce niveau. Pensons notamment aux élèves à besoins particuliers ou encore aux élèves présentant des défis au niveau de l’organisation;
  • Offre la majorité des avantages de la classe flexible: développement de l’autorégulation, permet le mouvement, limite l’inactivité, améliore l’attention, peut aider au développement de la motricité globale, stimule la motivation, etc.;
  • Limite le défi relié à la nécessité de sortir les bureaux de la classe;
  • Exige un budget moins élevé;
  • Limite l’impact sur les élèves qui passeront d’une classe semi-flexible à une classe traditionnelle.

 

Pour faciliter les apprentissages et l’attention, n’oublions pas de permettre aux élèves de travailler à des endroits adaptés à leur grandeur!

Peu importe le type d’aménagement de classe choisi, il importe de s’assurer que tous les élèves trouveront un espacede travail adapté à leurs données anthropométriques (grandeurs). En effet, l’attention et la posture assise sont avant tout assurées par le contrôle postural et la capacité de l’élève à avoir les pieds bien appuyés au sol et à utiliser une surface de travail ni trop haute, ni trop basse. Lorsque possible, on veillera également à lui permettre d’appuyer son dos. Ainsi, peu importe dans quel type de classe vous enseignez (traditionnelle, semi-flexible, flexible), il sera essentiel de permettre à tous les élèves, peu importe leur grandeur d’avoir un espace de travail adapté.

 

Pour ce faire les îlots flexibles seront composés d’assises de même que de tables/pupitres de différentes hauteurs.  Par exemple, à un même îlot, il pourra être possible de prévoir des ballons et des bancs oscillants de différentes hauteurs. Bien entendu, la surface de travail sera également ajustée. Il va s’en dire que cela créera des îlots peut-être moins harmonieux, mais ces îlots répondront beaucoup mieux aux besoins spécifiques de chaque élève.  N’est-ce pas là, l’essence même du concept de classe flexible? Cet élément est en effet un incontournable et un gage de réussite pour tout enseignant souhaitant faire la transition faire la classe semi-flexible ou flexible. Enfin, ne misez pas essentiellement sur l’aspect esthétique de votre classe, pensez d’abord à pouvoir répondre aux besoins de vos élèves.

 

Cet article vous a plu? Vous souhaitez en apprendre davantage? Nous offrons différentes formations sur le sujet de même que de l’accompagnement pour réussir votre transition. Vous souhaiteriez une rencontre de consultation avec une ergothérapeute pour déterminer le meilleur matériel pour votre classe? Écrivez-nous!

 

Merci à Mme Ginette de l’école Providence à St-Jean-Sur-Richelieu pour nous avoir permis de prendre des photos de sa classe très réussie!

 

Retour au blogue

Lisez aussi :

Classe flexible: comment utiliser la table basse

La classe flexible facilite-t-elle l’attention des élèves?

Écriture scripte ou cursive en 1e année?