Octobre 2013 – L’hippothérapie

Cliquer sur le lien pour visualiser la capsule de Margo l’ERGO. Vous pouvez aussi recevoir cette capsule via l’info-lettre FDMT.

MargoErgo_hippo_final_FDMT

Janvier 2013 – La préférence manuelle

Cliquer sur le lien pour visualiser la capsule de Margo l’ERGO. Vous pouvez aussi recevoir cette capsule via l’info-lettre FDMT.

Margo l’ergo_Culbute_janv2013_prefmanuelle

L’apprentissage de l’écriture, un défi de taille

La rentrée scolaire étant déjà chose du passé, les élèves de maternelle et de première année sont maintenant prêts à débuter l’apprentissage de l’écriture. Certains élèves auront des difficultés plus marquées dans ce domaine et il est important de s’attarder aux différents pré-requis qui facilitent l’apprentissage de l’écriture. Nous vous proposerons également certaines idées d’activités qui permettront d’améliorer les habiletés requises pour l’écriture.

Tout d’abord, il est important de considérer la préférence manuelle qui n’est pas toujours acquise à l’entrée en maternelle. Certains parents seront fiers de dire que leur enfant est ambidextre, alors qu’il s’agit en fait de la préférence manuelle qui n’est pas déterminée. Afin d’aider les enfants à choisir leur main préférée, voici quelques conseils :

■À la table, observer la main qui est utilisée pour tenir les ustensiles le plus fréquemment.

■Au bureau de l’enfant, placer tous les outils scolaires à la ligne médiane du corps et observer avec quelle main l’enfant manipulera les objets.

■Dans la manipulation d’objets, observer la main utilisée qui permet à l’enfant de réaliser la tâche avec davantage de précision.

 

La dissociation des doigts est également importante, car elle permet d’effectuer des tracés ou coloriages précis. Certains enfants présenteront peu de mouvement des doigts et auront plutôt tendance à initier les mouvements au poignet ou au coude. Ceci aura un impact sur leur endurance à la tâche, ainsi que sur la qualité de leur travail. Certains exercices de manipulations de petits objets dans la main seront très efficaces afin d’améliorer les mouvements des doigts, en voici quelques exemples :

■Utiliser des morceaux de papier de soie de couleur que l’enfant devra manipuler entre son pouce, son index et son majeur pour effectuer une boule de papier qu’il collera sur une feuille afin de former un arbre d’automne.

■Ramasser des perles à l’intérieur de sa main en amenant une perle à la fois du bout des doigts jusqu’au creux de la main. Une fois toutes les perles amassées dans la main, amener une perle à la fois de la paume jusqu’au bout des doigts pour nourrir une marionnette ou faire un magnifique collier.

 

La dissociation radio-ulnaire est également un élément essentiel au développement d’une bonne prise de crayon. En effet, l’enfant doit être en mesure de bien séparer les deux côtés de sa main (pouce-index-majeur et annulaire-auriculaire) afin de favoriser l’adoption d’une prise digitale (tripode ou quadripode). Le côté de sa main doit être en appui sur la feuille pour permettre le glissement. Un appui trop important sur l’auriculaire limitera le glissement nécessaire à une écriture fluide. Pour éviter que l’enfant manipule le crayon avec tous ses doigts, on peut lui demander de stabiliser un pompon ou une ouate à l’aide de son annulaire et de son auriculaire. Ceci favorisera une meilleure dissociation radio-ulnaire.

 

La stabilité proximale et le contrôle postural sont également des éléments à observer. L’enfant qui n’a pas une bonne stabilité proximale présentera souvent une élévation de l’épaule et une difficulté à effectuer des traits précis. Un faible contrôle postural se traduira par une difficulté à maintenir la posture assise à la table qui se répercutera sur la qualité du travail de l’enfant. Certains exercices de renforcement du tronc tels que ceux proposés dans l’article du mois dernier peuvent faire partie de la routine de la classe et auront un impact positif sur le travail effectué. Voici d’autres exemples :

■Se déplacer dans la classe en faisant la brouette.

■Se déplacer en crabe (l’enfant soulève son tronc à partir de la position assise en prenant appui sur ses mains et ses pieds).

 

La coordination œil-main, ainsi que l’intégration bilatérale sont tout aussi importantes. L’enfant doit être en mesure de coordonner l’action de sa main avec sa vision, à partir d´une combinaison de coordination musculaire et du temps de réponse du cerveau. Certaines activités sportives (jeux de ballons, sports de raquettes, jonglerie) peuvent améliorer cette coordination. L’intégration bilatérale permet à l’enfant d’utiliser les deux côtés de son corps de façon complémentaire (par exemple, l’enfant stabilise sa feuille d’une main tout en effectuant la tâche écrite avec l’autre main). Des activités telles que des tâches d’enfilage et des jeux moteurs favorisant le croisement de la ligne médiane du corps sont suggérées.

 

Amélie Parent et Carolyne Mainville, erg

http://www.educatheque.com/ergotherapeute/lapprentissage-de-lecriture-un-defi-de-taille

 

 

Février 2009 -Quelle est ta main préférée?

Cliquer sur le lien pour visualiser la capsule de Margo l’ERGO

Margo l’ERGO février 2009