Saint-Charles – 12 juin 2020 – L’utilisation du cheval pour l’intervention auprès d’enfants présentant des particularités sensorielles

Saint-Charles – 12 juin 2020 – L’utilisation du cheval pour l’intervention auprès d’enfants présentant des particularités sensorielles

$265.00

Cette formation constitue un complément des plus intéressants au Modèle d’intervention re.a.ch!

12 en stock

Catégories : ,

Description

Description détaillée

Formation théorique et pratique qui permettra aux participants de revoir la théorie reliée à l’approche d’intégration sensorielle et de mettre celle-ci en pratique avec l’utilisation du cheval.

Thèmes abordés

  • Qu’est-ce que l’intégration sensorielle?
  • Modulation et régulation sensorielle…qu’est-ce que c’est?
  • Le cheval, un puissant outil multisensoriel
  • Comment moduler les stimulations sensorielles fournies par le cheval
  • Stratégies d’intervention auprès de diverses clientèles: TSA, TDAH, DMC, etc.
  • Exploration de matériel spécifique pouvant être utilisé à cheval
  • Comment maximiser l’intervention en combinant des interventions sensorielles traditionnelles?

Les participants seront invités à monter à cheval et à marcher autour du cheval.

Informations supplémentaires

  • Durée: 5 heures
  • Formatrices: Carolyne Mainville, M.Sc, ergothérapeute et/ou Amélie Parent, ergothérapeute 
  • Lieu: Centre d’hippothérapie de St-Charles-sur-Richelieu
  • Clientèle: professionnels de la santé ayant suivi la formation Modèle d’intervention re.a.ch 
  • Date: 12 juin 2020

Date limite d’inscription: 

  • Vendredi 29 mai

 

 

Politique d’annulation: si vous annulez 1 mois ou plus avant l’événement, un montant de 50$ + taxes sera facturé. Aucune annulation possible à moins d’un mois de la formation. Les frais totaux vous seront alors facturés. L’inscription peut être transférable.

Retour au blogue

Lisez aussi :

Notre passage à Pas plus bête que nous!

Recevoir un enfant ayant des besoins particuliers à Pâques: quoi faire et ne pas faire?

Déficience visuelle et hippothérapie: pourquoi pas?