Le bégaiement: 7 conseils pour votre enfant

Le bégaiement: 7 conseils pour votre enfant

Margo a un ami à l’école qui semble éprouver beaucoup de difficultés à s’exprimer. Sa parole semble souvent « bloquée »: il hésite et il répète des sons. Margo voulait donc savoir: Qu’est-ce que le bégaiement?

Le bégaiement: trouble plutôt complexe de la parole

Il affecte les individus prédisposés génétiquement et se manifeste par des:

  • Répétitions de partie de mot (ex.: cha-cha-chapeau)
  • Prolongements de sons (ex.: il fait un sssssserpent)
  • Blocages (ex.: c…..adeau)

De plus, le bégaiement peut être accompagné d’efforts au niveau du visage (sorte de grimaces ou clignements avec les yeux) ou de mouvements du corps.

Plusieurs enfants présenteront une période temporaire de bégaiement entre 2 et 5 ans. Toutefois, cette dernière ne devrait pas durer plus de 6 mois. En fait, cette période correspond à une période où l’enfant apprend le langage adulte.

Finalement, il est important de mentionner que les hésitations que l’on qualifie de « normales » comprennent : des ajouts de mots, surtout en début de phrase, des répétitions de mots (ex.: ben, j’allais, j’allais chez ma gardienne…) et des hésitations (ex.: euh….).

Le bégaiement touche qui?

Quatre fois plus de garçons que de filles sont touchés. Il y aurait environ 4 à 6% des enfants qui en seraient atteints.

begaiement_enfant_crcm_julie_coiteux_carolyne_mainville_orthophonie_autisme_tsa_

Quelles sont les causes du bégaiement?

Contrairement à ce que Margo croit, le bégaiement n’est pas causé par la gêne, de la nervosité ou encore un traumatisme vécu pendant l’enfance. En fait, il s’agit d’un trouble neuromusculaire qui affecte la coordination des différents articulateurs impliqués dans la parole (ex.: cordes vocales, lèvres, langue, etc..).

Qu’est-ce qui influence le bégaiement?

Margo pense que plusieurs choses peuvent influencer le bégaiement. D’ailleurs, son ami bégaie davantage lorsqu’il doit faire un exposé oral, ou lorsqu’il est très fatigué.

De plus, d’autres variables peuvent influencer le bégaiement comme : les réactions de l’interlocuteur, la longueur ou la complexité des mots que l’on doit dire, les émotions ou la nervosité.

Les conseils de Margo l’orthophoniste:

  • Évitez de compléter ce que l’enfant dit (ne terminez pas ses phrases).
  • Laissez le temps à l’enfant de s’exprimer sans l’interrompre, même si c’est plus long.
  • Montrez vous disponible et intéressé.
  • Ayez un bon contact visuel.
  • Évitez de dire à l’enfant : essaie de parler moins vite, prend une bonne respiration avant de parler, prend ton
    temps, réfléchis bien avant de parler. En fait, on ne veut pas que l’enfant sente qu’il y a un problème avec sa parole.
  • N’obligez pas l’enfant à parler en public ou devant un groupe.
  • Priorisez le plaisir dans l’interaction et renforcer ce que l’enfant dit (ex.: c’est vraiment intéressant ce que tu me dis…).

En conclusion, Margo vous suggère le site de l’Association des Jeunes Bègues du Québec : www.ajbq.qc.ca

Votre enfant hésite, bégaie ou bredouille? Notre équipe d’orthophonistes est là pour vous outiller!

Vous voulez imprimer cet article? Le voici: Margo l’orthophoniste – Le bégaiement

 

Retour au blogue

Lisez aussi :

10 conseils pour faciliter la rentrée scolaire en temps de COVID-19

À toi, le parent d’un enfant différent

Recevoir un enfant ayant des besoins particuliers à Pâques: quoi faire et ne pas faire?