Motricité fine: comment dépister les difficultés?

Motricité fine: comment dépister les difficultés?

Comment savoir si un enfant présente des difficultés au niveau de sa motricité fine? Il prend des petits objets, réussit à colorier, utilise sa cuillère… le fait-il avec une précision suffisante? Un retard au niveau de la dextérité peut entraîner des difficultés dans l’autonomie, dans le jeu et amener un sentiment de frustration. L’ergothérapeute est le professionnel qui peut évaluer et aider l’enfant à développer sa motricité.

Saviez-vous que …

Vers 4 mois, l’enfant commence à avoir suffisamment d’habiletés pour prendre des hochets qui sont présentés devant lui. Le développement de la motricité fine passe d’abord par une prise grossière (globale avec tous les doigts et la paume). Puis, tranquillement, elle se précise vers 9-10 mois, lorsque l’enfant est capable de prendre un objet (ex.: cube) avec le bout des doigts. Puis, la dextérité se raffine jusqu’à ce que les doigts soient dissociés les uns des autres (ex.: pour effectuer des tours d’un crayon dans la main).

Comment stimuler le développement de la motricité fine tout en dépistant d’éventuelles difficultés?

Vers 12-15 mois:  Jouer avec des céréales pour enfant de type Cherrios et tenter de les cacher dans une petite bouteille (ex.: avec un trou d’environ 3 cm), ou encore dans un coco en plastique. On peut faire de la magie en les cachant sous un verre de carton.

→ L’enfant devrait être capable de les prendre avec la pulpe des doigts.

Vers 2 ans:  Jouer avec des grosses perles (en bois ou en plastique, des bouchons percés) et tenter de les enfiler sur un fil à bout renforcé ou un cure-pipe ou une paille plantée dans la pâte à modeler.

→ L’enfant devrait être capable de stabiliser son fil d’une main et de mettre la grosse perle de l’autre main, tout en la tenant avec la pulpe des doigts (avec le pouce, l’index et le majeur).

Vers 3 ans:  Amusez-vous avec différentes bouteilles en plastique, qu’on remplit avec du sable, de l’eau, des petites roches, des coquillages. On s’amuse à visser/dévisser!

→ L’enfant devrait pouvoir effectuer les mouvements pour visser/dévisser seul des bouchons d’environ 2 à 4 cm de diamètre. Il devrait être en mesure de « cacher » dans sa main environ 5 objets, sans s’aider de l’autre main.

 

CRCM_coloriage_enfant_ergothérapieEt pour l’enfant en route vers l’école?

Vers 4 ans:  Découper de toutes sortes de matière: carton, papier d’emballage, paille, pâte à modeler, assiette de styromousse!

→ L’enfant devrait être capable de découper une ligne droite sur une longueur de 10 cm. On devrait observer des mouvements d’ouverture/fermeture des ciseaux sans « fixer » ses épaules.

Vers 5 ans:  Amusez-vous à colorier des petites formes, sans tourner la feuille.

→ L’enfant devrait être capable d’utiliser un crayon de bois, avec prise à 3 ou 4 doigts, appuyé dans la commissure entre le pouce et l’index. Il devrait avoir une émergence des mouvements des doigts (non seulement du poignet).

***

Votre enfant semble présenter des difficultés? Cela vous inquiète? Contactez nos ergothérapeutes à nos cliniques de St-Hyacinthe et St-Jean-sur-Richelieu. Elles sauront vous aider. 

Vous avez aimé l’article? Parcourez notre blogue pour en trouver plusieurs autres, ou encore, imprimez la version PDF!!

Source:

Ferland, Francine. 2014. Le développement de l’enfant au quotidien de 0 à 6 ans. Montréal: Éditions du CHU Sainte-Justine.

 

 

 

Retour au blogue

Lisez aussi :

10 conseils pour faciliter la rentrée scolaire en temps de COVID-19

À toi, le parent d’un enfant différent

Recevoir un enfant ayant des besoins particuliers à Pâques: quoi faire et ne pas faire?