L’attention, le point de vue de l’ergothérapeute

L’attention, le point de vue de l’ergothérapeute

Les difficultés attentionnelles font l’objet de beaucoup de discussions dans les médias, les milieux de garde et les milieux scolaires. Notre équipe d’ergothérapeutes reçoit régulièrement des questions en lien avec des enfants qui ont la bougeotte et ne réussissent pas à demeurer assis ou attentif lors d’une tâche de dessin ou de bricolage. Ces enfants ont-ils nécessairement des difficultés attentionnelles?

La capacité à maintenir la posture assise sur une certaine période est assurée par le contrôle postural et les muscles stabilisateurs du tronc. Ainsi, un enfant qui présente une faiblesse de ces muscles présentera des difficultés à demeurer assis sur une certaine période. Pour compenser cette faiblesse, il pourra avoir tendance à bouger sur sa chaise, à changer de position ou à travailler debout. Il est possible qu’il soit alors peu intéressé par les activités de motricité fine. Par ailleurs, un enfant aux prises avec un faible contrôle postural pourra présenter une fatigue en cours de journée qui pourra se traduire par des difficultés à suivre des consignes, une écoute difficile ou encore un haut niveau d’agitation.

Il est également important de considérer l’automatisation de certains gestes. En effet, un enfant chez qui les habiletés de motricité fine ne sont pas bien intégrées devra fournir beaucoup plus d’effort qu’un autre enfant pour réaliser la même tâche. Cette dépense énergétique plus importante aura ainsi un impact sur le niveau d’endurance et de fatigue de l’enfant et conséquemment sur ses capacités attentionnelles et son intérêt envers la tâche.

Finalement, le système sensoriel pourra avoir un impact sur les capacités attentionnelles d’un enfant. En effet, la vision et l’audition de même que les informations tactiles et proprioceptives sont à la base de l’attention. Ainsi, il importe de se questionner sur le fonctionnement du système sensoriel, lequel peut-être évalué par l’ergothérapeute. Un enfant qui bouge, qui porte les objets à sa bouche ou qui a le besoin d’avoir constamment quelque chose entre les mains est probablement en recherche des sensations nécessaires à le maintenir attentif.

Trucs et astuces:

  1. Les positions alternatives: faire un dessin couché au sol; debout, la feuille au mur ou à genoux, la feuille sur une chaise aidera,  l’enfant ayant
    un moins bon contrôle postural en plus d’apporter de la nouveauté à une activité connue.
  2. L’élastique sur la chaise: installer une bande élastique sur les pattes avant de la chaise permettra à l’enfant de bouger ses pieds contre résistance.
    L’enfant en recherche de sensations pourra y trouver la stimulation nécessaire à le maintenir attentif.

Finalement, si l’enfant qui travaille debout ou bouge sur sa chaise réussit à répondre aux exigences de la tâche demandée.Pourquoi ne pas le laisser faire?

 

Votre enfant présente des difficultés? Contactez-nous!
Une évaluation en ergothérapie pourrait vous permettre d’y voir plus clair. Nous pourrons vous aider en vous présentant des recommandations ou en effectuant un suivi auprès de votre enfant, si nécessaire.

Informez-vous à propos de nos ateliers de formation! Si vous souhaitez lire plus d’articles en lien avec le développement de l’enfant, parcourez notre blogue à la section trucs et astuces.

 

Sources:

Hébert, Ariane. 2015. TDA/H: la boîte à outils. Boucherville: Éditions de Mortagne. 

 

Retour au blogue

Lisez aussi :

10 conseils pour faciliter la rentrée scolaire en temps de COVID-19

À toi, le parent d’un enfant différent

Recevoir un enfant ayant des besoins particuliers à Pâques: quoi faire et ne pas faire?